La femme célébrée au lycée professionnel François d’Assise

 

Les élèves de Seconde bac pro MRCU 2 du LPFA ont organisé, jeudi, diverses animations dans l’enceinte du lycée à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.

JF2018

 

Jeudi, les femmes ont été mises à l’honneur au LPFA. Beaucoup d’élèves, de professeurs et de membres de la direction, ont joué le jeu en s’habillant en blanc, couleur de cette journée spéciale dédiée aux droits des femmes.

Dans le cadre du projet de l’établissement, et pour marquer la Journée internationale des droits des femmes, le lycée professionnel François-d’Assise (LPFA) organise chaque année une journée d’animations où la gent féminine occupe le haut de l’affiche.

« Ce projet a été mené en collaboration avec différents enseignants, dont Béatrice Roman Barrut, en français, Pascal Gangutia, documentaliste, pour les recherches et moi-même, avec la classe de seconde MRCU 2 (Métier, relation, client et usager), dont c’est le premier projet de l’année », indique Anne Isabelle Bezert, professeure principale, et enseignante d’accueil-communication.

Les élèves de seconde ont été chargés de toute la phase d’organisation de cette journée spéciale, mais aussi de la communication au sein de l’établissement. Ils sont passés dans chaque classe pour informer les élèves de s’habiller en blanc, mais aussi les avertir qu’il y aurait des ordres de passage pour découvrir une exposition de femmes calédoniennes actives sur le Caillou dans tous les domaines. « Les jeunes se sont aussi occupés de l’affichage, avec un logo, des badges, etc. » Les jeunes organisateurs ont été répartis dans différents groupes de travail.

Un groupe s’est occupé de l’atelier tressage animé par Edna Bouearan, une intervenante extérieure, un autre a été chargé de l’accueil des élèves et enfin, le troisième groupe a eu pour mission de présenter les portraits de femmes choisies, de répondre aux questions de leurs camarades et également de veiller à ce que la salle soit toujours bien rangée pour accueillir les visiteurs après chaque passage.

FAIRE RÉAGIR

« C’est également pour nous l’occasion d’évaluer les compétences de leur bac pro », indique Anne-Isabelle Bézert. Au programme de cette journée, également un atelier tressage sur cheveux, animé par Anne-Marie Niane, élève en terminale MCAR (Mention complémentaire accueil, réception), et un autre consacré à la beauté avec des produits naturels, dirigé par l’enseignante.

Au CDI, des vidéos ont été proposées aux élèves. « On leur présente quatre reportages sur les femmes de Nouvelle-Calédonie mais aussi de Palestine », détaille Pascal Gangutia. Il rappelle l’objectif de cette journée destinée, à présenter aux jeunes « un panel global de femmes le plus représentatif possible, dans un laps de temps très court, pour vraiment faire réagir les demoiselles et les messieurs sur les droits de la femme ». Lors de son allocution inaugurale, Thierry Vidal, le directeur du lycée, a lu un message écrit par le secrétaire de l’ONU. « C’est une journée que l’on fête chaque année et que l’on tient à marquer d’une pierre blanche pour plusieurs raisons. En premier lieu, parce qu’on a énormément de jeunes filles dans notre lycée. Par ailleurs, sur notre projet d’établissement, on est aussi sur la valorisation et l’égalité entre les femmes et les hommes. C’est très important pour nous, car ces filles seront les ambassadrices de demain et que l’on travaille pour l’émancipation de la femme », a insisté le directeur du LPFA.

CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS POUR ACCÉDER A L’ARTICLE EN PDF:

La femme célébrée au LPFA

Publicités